écrit par Lucas
le octobre 28, 2020

Quand j’avais 15 ans, mon rêve c’était de faire du judo à haut niveau. Mais j’avais juste un petit problème : j’avais un physique de lâche, et je n’étais pas particulièrement doué non plus.

Heureusement, j’avais un coach qui savait comment me motiver et qui me permettait de continuer à rêver. Avant de démarrer chaque saison, il me faisait écrire mes objectifs… mais n’était jamais content de ce qui me venait. Alors, il me faisait les améliorer, jusqu’à ce qu’on sache précisément le résultat que je voulais atteindre et comment j’allais m’y prendre.

Me fixer un objectif comme “améliorer mon cardio” ou “devenir plus physique” n’était pas suffisant. Je devais savoir exactement en combien de temps je devais courir 800 mètres ou combien de pompes à la suite je devais être capable de faire.

Du coup, je me fixais chaque année des objectifs très concrets et super précis. Et depuis, que j’ai commencé, je me suis mis à progresser beaucoup plus vite. Si bien que, l’année de mes 18 ans, j’avais intégré l’Équipe de France et décroché une médaille aux Championnats d’Europe…

Depuis, je me suis intéressé bien plus en profondeur à la question de comment se fixer de meilleurs objectifs. Et vous l’avez deviné : si je vous parle de ça, c’est parce que vous fixer des bons objectifs, c’est la base pour rester motivé et avancer plus vite dans vos études. 

Comme disait Abraham Lincoln : “un objectif bien défini est à moitié atteint.” (si si, je vous assure qu’il l’a dit)

Bref, dans cet article, on va voir ensemble les erreurs que tout le monde fait, et comment vous pouvez utiliser la méthode SMART pour vous fixer dès aujourd’hui de meilleurs objectifs – qui vous motivent et vous font avancer beaucoup plus vite dans vos études. 

Est-ce que vous faites ces erreurs ?

Si vous avez lu mes premiers articles, vous le savez.

Si vous voulez réussir vos études plus facilement, il faut vous fixer des objectifs. C’est indispensable. Sans objectifs, vous ne savez pas dans quelle direction aller, et vous perdez du temps à vous concentrer sur des choses pas si importantes que ça.

Ceci dit, il ne suffit pas simplement de vous fixer l’objectif d’avoir 18 de moyenne et de réussir vos études pour être tranquille avec ça. Si vos objectifs sont trop vagues et qu’ils ne vous motivent pas à bosser, le résultat sera le même : vous perdrez du temps, et vous risquez de ne pas atteindre le résultat final.

Ça ne vous est jamais arrivé de vous fixer un objectif avec toute la bonne foi du monde, pour finalement complètement le laisser tomber au bout d’à peine une semaine parce qu’il ne vous motivait pas assez ?

Si ? C’est normal.

C’est souvent dû à une (ou plusieurs) des 5 erreurs suivantes – que beaucoup de gens font : 

Erreur #1 : fixer des objectifs trop vagues

Le fait de rester trop vague dans ce que vous voulez accomplir rend les actions à faire plus difficiles à déterminer. 

Par exemple : “être plus productif.”

Bon, très bien. Mais concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’est-ce que vous devez faire exactement pour accomplir cet objectif ?

L’objectif est trop abstrait, et pas assez spécifique. Du coup, les actions à faire ne sont pas claires non plus, et donc… vous ne passez pas à l’action, parce que le tout est trop confus.

Erreur #2 : ne pas mesurer le progrès

Si vous n’avez pas d’objectif bien clair et chiffré, vous ne vous rendez pas compte de vos progrès et de là où vous en êtes dans l’accomplissement de votre objectif. C’est à cause de cette erreur que vos objectifs ne vous motivent pas.

Par exemple : “améliorer ma moyenne.”

De combien ? Est-ce que si vous gagnez 0.5 point, l’objectif est atteint – alors que vous pourriez viser +3 ? On retrouve le même problème qu’avec l’erreur #1 : le manque de spécificité.

Si vous n’avez pas d’objectif bien quantifié (par exemple, +3), vous pouvez vous relâcher dès que vous avez atteint un semblant de progression (par exemple : +0.5), parce que vous n’avez pas d’objectif qui vous challenge et vous motive à aller plus loin.

Erreur #3 : être trop ambitieux (ou pas assez)

Oui, il faut être ambitieux. Ceci dit, vous fixer des objectifs ultra-difficiles, que vous savez être quasiment inatteignables, vous mettra beaucoup trop de poids sur les épaules.

Par exemple : “passer de 5 à 15 de moyenne.”

Est-ce que c’est raisonnablement faisable ? Est-ce que vous êtes vraiment convaincu de pouvoir y arriver ?

Si l’objectif vous semble inatteignable depuis là où vous êtes sur le moment, et qu’il est trop long et difficile à atteindre, vous finirez par abandonner faute de motivation.

Erreur #4 :  dévier de la direction globale

Les objectifs que vous vous fixez doivent vous faire avancer vers un grand objectif, plus global. En l’occurrence, réussir vos études j’imagine. Ceci dit, vous pouvez avoir vite fait de vous éparpiller. 

Par exemple : “terminer le module facultatif sur tel-sujet-trop-cool.”

Bien. Mais est-ce que cette action vous fait vraiment avancer concrètement vers votre objectif global ? Est-ce qu’elle ne prend pas le pas sur d’autres choses qui vous feraient avancer davantage ? 

Erreur #5 : ne pas vous fixer de deadlines

Si vous avez lu mon dernier article, pas d’excuse pour celle-là. 

Si vous n’avez pas de deadlines, le petit singe du plaisir immédiat ne vous lâchera pas.

(vraiment, allez lire l’article et vous comprendrez mieux)

Par exemple : “terminer la première partie de mon mémoire pour prendre de l’avance.”

L’idée est bonne, mais sans deadline : quand est-ce que vous allez vous y mettre ? Pour quand vous devez l’avoir terminé ? Si vous ne pouvez pas répondre à ces questions, vous allez sans cesse reporter à plus tard, et finir par vous y mettre à la dernière minute. Rappelez-vous que la procrastination est un ennemi très puissant… 

Bon, ça fait beaucoup d’erreurs possibles… Mais encore une fois, vous fixer de bons objectifs est vraiment indispensable. 

La bonne nouvelle ? C’est que ces erreurs sont super faciles à éviter, et qu’on va voir comment tout de suite, en 5 points.

SMART : Comment rendre vos objectifs beaucoup plus motivant

Pour éviter ces erreurs et vous fixer des objectifs qui vous motivent à bosser, la méthode SMART est une excellente solution. Elle est super populaire aux Etats-Unis (un peu moins en France) et vous donne 5 caractéristiques pour vous fixer de bons objectifs : 

Fixez vos objectifs facilement

Explications, exemples et checklist pour fixer vos objectifs facilement et commencer tout de suite à avancer plus vite dans vos études.

S pour Spécifiques

L’objectif doit être clair et précis – concret et compréhensible. Ne laissez aucune ambiguïté possible sur ce que vous avez à faire pour l’accomplir.

Par exemple : changez “être plus productif” en “travailler au moins 1 heure par jour et terminer au moins 1 module par semaine.”

C’est beaucoup plus clair, et vous savez concrètement ce que vous devez faire. Vous pouvez même être encore plus spécifique. Par exemple : “travailler au moins une heure par jour, de 18 à 19 heures, et terminer un module cette semaine, en finissant telle-partie avant mercredi et telle-partie avant vendredi.”

L’idée, c’est de rendre l’objectif le plus spécifique possible pour que vous sachiez exactement ce sur quoi vous devez vous concentrer.

M pour Mesurables

La progression vers l’atteinte de votre objectif doit être mesurable. Demandez-vous : “comment je sais que je progresse vers mon objectif ?” et “comment je sais que l’objectif et atteint ?”

Par exemple : changez “améliorer ma moyenne” en “gagner 3.0 points.”

Mesurer le progrès de vos objectif c’est essentiel pour vous garder motivé. Sans mesure, c’est difficile de se rendre compte de nos progrès et de rester concentrés sur la cible.

L’idée, c’est d’avoir quelque chose qui vous permet de vous rendre compte de votre avancée et de savoir quand l’objectif est atteint.

A pour Ambitieux mais Atteignables

La barre doit être placée suffisamment haut pour vous challenger et vous pousser à donner le meilleur de vous même, mais pas trop haut non plus, pour ne pas vous démotiver et vous faire perdre confiance.

Par exemple : changez “passer de 5 à 15 de moyenne” en “passer de 5 à 9.”

Une fois cette première marche atteinte, vous pourrez toujours viser le niveau supérieur. Même si votre objectif à terme est d’atteindre les 15 de moyenne, décomposez-le en plusieurs paliers.

L’idée, c’est de trouver le bon équilibre entre ambitieux et atteignable, pour être motivé à vous dépasser, tout en gardant confiance en le fait que vous pouvez atteindre votre objectif.

R pour Réfléchis

Chaque objectif que vous vous fixez doit être réfléchi par rapport au contexte du moment, et à votre objectif global : réussir vos études. Si vous vous sortez ça de la tête, vous aurez vite fait de vous éparpiller et d’utiliser votre énergie dans des tâches qui ne vous font pas avancer tant que ça.

Par exemple : changez “terminer le module facultatif sur tel-sujet-trop-cool” en “refaire tel-module-obligatoire-super-chiant-mais-qui-a-un-gros-coeff.”

On est parfois tentés de partir sur des tâches qui nous font plaisir, mais qui apportent pourtant moins de valeur que d’autres.

L’idée, c’est que chaque objectif que vous vous fixez vous fasse vraiment avancer vers votre objectif global – et ne vienne pas empiéter sur d’autres objectifs potentiellement plus pertinents.

T pour Temporellement définis

C’est peut-être le facteur le plus important. Si vous ne vous donnez pas de limite de temps, vous vous laissez l’opportunité de procrastiner indéfiniment sur Netflix. Vos objectifs doivent avoir une deadline. 

Par exemple : changez “terminer la première partie de mon mémoire pour prendre de l’avance” en “terminer l’introduction avant le 30 octobre et terminer la première partie avant le 30 novembre.”

En vous fixant une deadline, vous pouvez plus facilement réfléchir à comment planifier vos actions et organiser votre temps – pour avancer plus efficacement.

L’idée, c’est de vous donner un sens de l’urgence qui vous pousse à agir. 

Pour creuser un peu plus l’intérêt des deadlines contre la procrastination, allez lire mon dernier article.

En résumé

Pour résumer, pour être bien meilleurs, vos objectifs doivent être :   

  • Spécifiques : ils sont clairs et précis, concrets et compréhensibles.
  • Mesurables : vous pouvez vous rendre compte de votre progression.
  • Ambitieux et Atteignables : ils vous motivent à vous dépasser.
  • Réfléchis : ils restent adaptés au contexte et à votre objectif global.
  • Temporellement définis : ils ont une deadline.

Ceci dit, ce n’est pas une obligation absolue de réunir les 5 critères pour chaque objectif que vous vous fixez. La méthode SMART est plutôt un cadre à garder en tête pour vous donner de meilleurs objectifs, plus clairs et plus précis.

Si vous gardez ce cadre à l’esprit, je vous garantis que vos objectifs seront beaucoup plus motivant et que les actions que vous devez faire seront bien plus claires. Ça vous permettra d’éviter de perdre du temps sur des tâches sans trop d’intérêt, et d’avancer beaucoup plus vite sur ce que vous voulez vraiment accomplir.

Ce que vous devez faire maintenant

Pour avoir beaucoup fonctionné avec des objectifs – que ce soit en tant qu’étudiant ou en tant que sportif – et pour continuer à le faire encore aujourd’hui, je vous encourage encore une fois à vraiment prendre le temps de vous fixer vos propres objectifs. Ça vous fera gagner un temps monstrueux, et ça vous fera avancer beaucoup plus vite.

Pour vous y aider, je vous ai préparé un petit bonus avec :

  • Des explications simples pour fixer vos objectifs facilement.
  • Des exemples pour vous inspirer.
  • Une checklist des questions à vous poser pour savoir si votre objectif est bon.
  • Une template à remplir et à coller sur votre frigo ! 

Cliquez ici pour recevoir le bonus maintenant, et on se retrouve tout de suite dans votre boîte mail.

Fixez vos objectifs facilement

Explications, exemples et checklist pour fixer vos objectifs facilement et commencer tout de suite à avancer plus vite dans vos études.

À propos de moi ? 

Ancien étudiant expert en procrastination, j’ai finalement appris par nécessité comment bien m’organiser et comment être plus productif que les autres en pouvant pourtant travailler deux fois moins. Aujourd’hui, je vous apprends comment faire ! Sinon, j'aime aussi perdre mon temps sur Netflix.

Lucas

7 jours pour arrêter de faire du surplace et réussir vos études à distance

Recevez 1 mail par jour pendant 7 jours pour apprendre à réussir vos études à distance.